Olfactothérapie : comment gérer ses émotions avec les huiles essentielles

L’herbe fraîchement coupée, les pavés mouillés par la pluie, les fleurs, l’air marin... une simple odeur est capable de réactiver instantanément un souvenir profondément enfoui. C’est sur ce principe que se base l’olfactothérapie, une méthode utilisant les huiles essentielles par voie olfactive pour s’équilibrer émotionnellement. Tenez-vous prêts, car aujourd’hui nous vous révélons les secrets de cette science incroyable.

Histoire et définition de l’olfactothérapie

L’olfactothérapie est un domaine de l’aromathérapie extrêmement puissant et thérapeutique qui consiste à respirer certaines huiles essentielles pour agir directement sur notre inconscient. Cette méthode a été créée en 1992 par Gilles Fournil thérapeute transpersonnel, énergéticien et somatologue. Composées de centaine de molécules aromatiques, les huiles essentielles agissent comme de véritables messagers permettant de délivrer très rapidement une information au système limbique qui est le siège du plaisir et des émotions. 
Le pouvoir olfactif des huiles essentielles est très puissant et chaque molécule odorante agit différemment sur nos émotions. Par exemple, on peut utiliser des synergies d’huiles essentielles pour essayer de gérer certaines dépendances comme la drogue, le tabac mais aussi pour transmettre au cerveau un message de satiété, de confiance en soi ou de motivation. Mais comment expliquer ce phénomène ? Voici la réponse...

L’odorat en lien direct avec le système limbique 

Le cerveau agit sur 3 plans : instinct de survie (cerveau reptilien), émotions et souvenirs (système limbique), réflexion et pensées (néocortex). Ici, nous nous intéressons particulièrement au système limbique puisque c’est lui qui rentre en jeu dans le fonctionnement de l’olfactothérapie. 
A chaque inspiration, nous sommes capables de décrypter les odeurs grâce à notre muqueuse nasale. Ce tissu nerveux dense et complexe capte les molécules et transmet alors directement le message à notre cerveau sous forme de courant électrique. La transmission se fait plus précisément au niveau du bulbe olfactif, lieu où l’odeur est analysée et interprétée.  Le voisin direct du bulbe olfactif est l’hippocampe, chargé de créer et fixer nos souvenirs. Ce qui explique ce lien si intime entre odeurs et souvenirs...

Quelques huiles essentielles pour s’initier à l’olfactothérapie 

L’olfactothérapie se base sur seize huiles essentielles et voici la liste de nos indispensables :
  • orange douce : conviviale, change les idées, permet de rester centré, “raisonné”
  • marjolaine à coquille : lâcher prise, légèrement euphorisante
  • lavande officinale : relaxant cérébral, augmente la concentration, réduit les palpitations cardiaques et induit le sommeil. 
  • ylang ylang : huile essentielle de la joie
  • menthe poivrée stimulant
  • clou de girofle réveille le feu sacré, neurotonique en cas d’épuisement psychique
  • épinette noire : propriété tonifiante extraites de grands arbres qui évoque la force
  • encens : concentration

Les huiles essentielles, même par voie olfactive, restent des substances actives avec des quantités à respecter.  Certains sujets comme les enfants, femmes enceintes, allaitantes doivent absolument éviter les huiles essentielles neurotoniques et neurotoxiques. Mais pas de panique, nous sommes là pour vous aider. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à demander conseil auprès de notre équipes d’experts en nous envoyant un message juste ici : bonjour@medene.fr  

 

Ma séance d’olfactothérapie à la maison : mode d’emploi 

Il existe des experts spécialement formés à l’olfactothérapie qui pourront vous accompagner dans votre pratique. Pour ceux qui souhaitent s’initier seul à la maison, Medene vous donne quelques pistes pour mener votre séance d’olfactothérapie comme un chef.
1 - Créez-vous un environnement propice au calme et à la méditation : Plaids, coussins, couvertures, bougies, lumière tamisée… faites votre possible pour vous confectionner un espace silencieux, confortable et apaisant. 
2 - Choisissez une intention : débuter avec une intention vous aidera à rester ancrer dans le moment présent et donnera une direction à votre séance. Il n’y a pas de règles pour déterminer votre intention car vous seul savez ce que vous attendez de cette pratique. Voici quelques exemples : “ Je profite à fond de ma séance ”, “ Je veux lâcher prise”, “Je souhaite comprendre d’où viennent mes angoisses”...
3 - Respirez l’huile essentielle de votre choix : plusieurs techniques sont possibles, à vous de choisir celle qui vous convient le mieux.
  • Respirer directement au-dessus du flacon
  • Mélanger quelques gouttes d’huile essentielle à une huile végétale, appliquer et respirer le mélange aux creux des poignets 
  • Utiliser un diffuseur d’huile essentielle (voir notre article sur le sujet juste ici )
  • Pour les plus tendus, vous pouvez également ajoutez quelques huiles essentielles à votre bain. Plus douce, cette méthode permet d’allier moment de détente et olfactothérapie. NB : les huiles essentielles ne sont pas miscibles à l’eau, on prendra soin de les mélanger à un corps gras (gel douche, shampoings…) avant de les incorporez au bain.
4 - Observez, contempler votre intérieur : prenez conscience de tous les micro-changements ressentis lors de votre séance :
  • Température du corps (apparition d’une chaleur au niveau de la poitrine...)
  • Visualisation (couleurs, images particulières...)
  • Sensations (frissons dans le dos, serrement au niveau de la poitrine…)

Le but de l’olfactothérapie est d’éveiller votre curiosité sur vos sensations et d’apprendre à les apprivoiser en toute bienveillance. Ne vous jugez pas et armez vous de patience. Il faudra peut-être répéter plusieurs fois vos séances pour trouver réponse à vos questionnements. 


Maintenant, à vous de jouer ! Croyez nous, vous serez étonnés de ce que vous découvrirez et vous pourrez aussi être fier de vous être accordé ce moment de plénitude avec vous-même.