Comment consommer local et pourquoi c'est bon pour la santé?

Consommer local pourquoi faire ? Vers une consommation plus responsable ?
La période du confinement est une expérience extrême et extraordinaire pour tous. Elle permet de soulever une question fondamentale : quel avenir voulons-nous construire ensemble ? 

Sommaire
Consommer local pourquoi faire ? 
Comment manger sans détruire la planète ?

Consommer local pourquoi faire ? 

C’est l’occasion de remettre en question notre façon de consommer et nos habitudes. Voici quelques astuces rapides et faciles à intégrer à son quotidien pour réduire votre impact sur la planète, car on a tous un rôle à jouer ! Le mode de consommation est clé !

Nos astuces : 


✔️Opter pour une cosmétique plus douce pour l'environnement (et votre peau!)
Consommez local pour comprendre ce que vous consommez, devenez un consommateur actif. Privilégiez des produits utilisant des ingrédients vivants, naturels et écologiques qui ont une vraie valeur ajoutée pour votre bien-être. La transparence et l’éthique sont les maîtres mots. Un bon exemple de cosmétique intelligente est celui des huiles essentielles et végétales cultivées selon de bonnes pratiques de culture, et de préférence localement tant que les conditions climatiques de culture le permettent. Une cosmétique plus responsable est aussi une question de bon sens : posez-vous la question si votre achat est réellement justifié. Il n’y a rien de plus polluant qu’un produit cosmétique à moitié vide qui reste au fond d’un placard! Enfin, attention au "Design made in France" sur l'étiquette, qui implique une fabrication étrangère. Privilégions la fabrication française, on a tellement de savoir-faire à disposition dans notre joli pays. 

✔️Faire ses courses intelligemment

Saviez-vous que la consommation de viande et l’élevage destiné à l’alimenter représentent la première source d’émissions de CO2 sur la planète, devant les transports ? Plutôt effrayant, n’est-ce pas ? Le seul moyen d’amoindrir la catastrophe est de limiter la part de viande dans son alimentation. Alors, si vous êtes un grand fan de steak, essayez de vous réserver ce plaisir pour des occasions, la planète vous dira merci. Ne pas faire d’excès a toujours du bon. Rien de trop!

Il est aussi important de choisir des fruits et légumes locaux et de saison. Imprimez vous un calendrier des fruits et légumes de saison (vous en trouverez plein sur internet !) et accrochez le dans votre cuisine. Comme ça, plus d’excuses et en plus ça vous donnera des idées de recettes ! Et en plus ça tombe bien, on vous a déjà préparé la liste (consultable sur notre instagram @medene_fr) !

 

Comment consommer sans détruire la planète ?

✔️ Favorisez les circuits courts pour limiter votre empreinte carbone. Favoriser un circuit court, c'est déjà tout simplement éviter aux produits de se balader sur des kilomètres inutilement. Cela veut dire moins de carburant entre le lieu de production et vous, qui allez utiliser/consommer le produit. C'est déjà ça, que le carburant en question alimente un avion, un cargo ou un camion. On parle alors d'empreinte carbone, un terme un peu pompeux pour dire que déplacer des produits, ça pollue, donc plus vous achetez local, moins vous encouragez un transport et une pollution inutiles. Le circuit court a donc la cote et ce n’est pas si compliqué d’y adhérer. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Notre société regorge aujourd'hui de modèles complexes pour acheminer tout le nécessaire dans notre quotidien. Des choses de “première nécessité” aux autres qui ne sont pas moins nécessaires pour garder le moral, on peut trouver du 100% local. À une époque c’était compliqué, mais aujourd’hui plus d’excuses. Consommer local, c'est tout simplement choisir d'acheter ce qui a été produit près de chez vous. Si vous vivez près de la mer, vous imaginez peut-être par exemple que les restaurants alentours se fournissent chez les pêcheurs locaux. Et si vous vivez en Provence, vous pensez assurément que les savons à la lavande sur les marchés sont faits avec des produits bien de chez vous. Logique de le penser, mais en réalité, ce n’est souvent pas le cas. Il est donc primordial de se renseigner et de se tourner vers les circuits courts “connus” tels que les AMAP en milieu urbain ou directement dans les fermes et chez les artisans alentours (mais aussi des cartes en ligne comme Mon-producteur.com en France, ou LocalLife en Belgique par exemple qui recense aussi d'autres corps de métiers) en demandant systématiquement la provenance des produits. Vous savez qui est le producteur, vous savez où il est, vous pouvez voir de vos propres yeux ses conditions de travail, ses équipes... D’autant plus que les passionnés sont souvent passionnants et donnent envie d'en savoir plus, d'essayer, etc. Autant de facteurs qui rassurent sur l'humanité de la démarche mais aussi qui maintiennent des emplois autour de chez vous ! Chez Medene, nous allons d’ailleurs régulièrement chez nos producteurs et nos fournisseurs pour nous assurer de cela.
 
✔️ Achetons local pour soutenir l’artisanat et le savoir-faire. Qui aujourd'hui sait fabriquer du pain, produire toute l'année de quoi se nourrir ? Coudre un vêtement ? Distiller des huiles essentielles ? Sculpter ses meubles ? Parce qu’on est dépendant des circuits de distribution pour beaucoup de biens de consommation, autant choisir ses circuits en fonction de ses convictions et affinités. Choisir le local est bon pour sa santé, c’est solidaire car ça fait tourner l’économie proche de soi et ça pérennise les savoir-faire, bref c’est un cercle vertueux que l’on crée autour de soi. Et qui dit vertueux pour ce qui nous entoure, dit aussi vertueux pour nous. Le plus : ce n’est pas forcément plus cher, car quand vous privilégiez la qualité, vous profitez davantage de ce que vous achetez, vous évitez les achats impulsifs et souvent inutiles et vous dépensez moins en contrepartie (adieu le superflu). Vous pouvez aussi faire le choix de la seconde main, c’est une bonne solution alternative et de plus en plus de magasins proposent cette solution.


✔️ Pour d’autres solutions durables, vous pouvez vous renseigner sur Lonama, source infinie d’idées pour protéger notre planète tout en se faisant du bien !


Le monde d’après, c’est maintenant. Nous sommes en train de le (re)construire à la lumière de ce que nous avons appris ces derniers mois, entre un énième pancake maison et la construction de son mini potager de balcon. C’est le moment de se rapprocher de l’essentiel et de ne plus avoir de consommation passive. Plus que jamais on ressent l’importance de la nature, d’être proche des choses essentielles pour soi (et non jugées essentielles). Le temps, la solidarité, la nature reprend ses droits et c’est à nous de trouver notre rôle dans ce nouveau monde en devenir. Les idées et inspirations bourgeonnent sur internet, c’est le moment de les découvrir ! Quelle personne voulons-nous devenir? Un autre monde est possible… et il commence avec vous.