Comment utiliser les huiles essentielles correctement ?

Parce que l'utilisation des huiles essentielles n'est pas sans danger et que notre mission chez Medene est de vous accompagner à bénéficier de leurs bienfaits thérapeutiques tout en ayant une utilisation simplifiée et sécurisée, nous tenions à vous en dire un peu plus sur comment les utiliser : quels sont les différents modes d’utilisation et quelles sont les précautions d’emploi à avoir ? 

Les précautions d’emploi des huiles essentielles

Peu importe la voie d’administration des huiles essentielles, veillez à toujours garder en tête que :

  • L’aromathérapie n'est pas une médecine douce 
  • Il ne faut pas faire du do it yourself et de l’auto-médication avec des huiles essentielles sans se renseigner auprès d’un expert 
  • Toujours se renseigner sur les contre-indications
  • Toujours bien respecter les précautions d’emploi
  • Ne pensez pas que toutes les huiles s’appliquent de la même manière
  • Ne confondez pas huiles essentielles et huiles végétales
  • Toujours diluer les huiles essentielles dans une huile végétale
  • Respecter le dosage des huiles essentielles
  • Et avant toute utilisation d’une huile essentielle, pensez à toujours faire un test allergique : déposez une goutte à l’intérieur du coude pour vérifier  qu'aucune tâches rouges n'apparaissent ce qui signifierait que vous feriez une réaction allergique.

Aromathérapie : quelles sont les contre-indications ?

Comme nous l’avons indiqué, nous ne cesserons de vous répéter qu’il faut toujours diluer les huiles essentielles dans un corps gras (elles ne sont pas solubles dans l’eau) et que selon les indications auxquelles vous voulez répondre, il faudra bien étudier les différentes propriétés avant de les assembler entres elles. Ne faites pas de mélange à la va-vite ! 

Du fait de ses principes actifs très puissants, l’utilisation des huiles essentielles est contre-indiquée et nécessite l’avis d’un expert dans certains cas bien précis: 

  • La femme enceinte ou allaitante : en effet, les actifs des huiles essentielles pénètrent directement dans le sang et vont directement entrer en contact avec le bébé ce qui est dangereux pour le bébé et la maman
  • L’enfant de moins de 7 ans (mais tout dépend des huiles utilisées)
  • Les sujets épileptique ou ayant des troubles neurologiques
  • Les sujets asthmatiques
  • Les sujets allergiques

Pour les personnes ayant une peau sensible, pour les enfants et les femmes enceintes, nous vous recommandons d’utiliser des hydrolats. L’hydrolat, appelée aussi eau florale est la partie aqueuse du procédé d’extraction qu’est la distillation et qui permet d’obtenir les huiles essentielles. L’hydrolat en contient les quelques molécules hydrosolubles. L’eau florale dispose ainsi d’une tolérance excellente pour les enfants et les femmes enceintes, tout en apportant des bienfaits thérapeutiques.

Les différents modes d’utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être utilisées par voie interne, externe ou aérienne (dite aussi olfactothérapie) mais peu importe le mode d’administration des huiles essentielles, il y a toujours des précautions à prendre afin de bénéficier des propriétés thérapeutiques de celles-ci en toute sécurité car ce sont des molécules actives très puissantes.

  • Les huiles essentielle par voie interne, appelée aussi “voie orale” : les huiles essentielles sont parfois irritantes pour les muqueuses, on les mélange donc à un peu d’huile végétale, à du miel ou à de la mie de pain car elles ne se diluent pas dans l'eau. En pharmacie, on peut acheter des préparations encapsulées (si vous êtes vegan, vérifiez la composition de la capsule car la plupart de capsules sont faites avec de la gélatine de poisson. 
  • Les huiles essentielles par voie externe vont généralement être utilisées pour le bien-être, en prévention santé ou en cosmétique. En cosmétique, les huiles essentielles sont surtout utilisées purs comme actif cosmétiques à diluer dans des crèmes, des shampoings ou encore pour parfumer. Pour le bien-être ou en prévention santé, on préférera toujours diluer les huiles essentielles dans des huiles végétales et les appliquer en massage. En effet, l’application cutanée est très efficace car les propriétés de l’huile essentielle vont passer directement dans la circulation sanguine et donc dans l’ensemble de l’organisme.
  • Les huiles essentielles par voie aérienne en diffusion ou en inhalation: l'huile essentielle diffusée dans l'air par un diffuseur est absorbée par les voies respiratoires et arrive au cerveau par le bulbe olfactif, là où se situe l’action thérapeutique psycho-émotionnelle ; il existe plusieurs modes de diffusion (diffuseurs d’huiles essentielles à soufflerie en verre, diffuseur à ventilation, diffuseurs en porcelaine, diffuseurs multifonctions, poterie poreuse, ventilateurs…). Le tout est de ne pas utiliser le diffuseur plus de 15 min par heure entre 3 à 4 fois par jour, et même moins s’il y a des enfants dans la pièce, par mesure de sécurité. 

Comment utiliser les huiles essentielles sur la peau ?

Chez Medene, c’est le mode d’application que nous préférons, pour la sécurité d’application qu’il apporte. En effet, dilué dans une huile végétale, les huiles essentielles offre une utilisation moins risquée mais aussi rapide car l’huile végétale va venir potentialiser les effets des huiles essentielles. Pour une utilisation simplifiée et sécurisée nous vous proposons des compositions en aromathérapie prêtes à l'emploi !

Avant toute utilisation d’huile essentielle sur la peau il faut d’abord se renseigner auprès d’un expert sur ses propriétés car certaines peuvent se révéler trop irritantes pour s’appliquer en cutané voir allergisantes. Donc comme toujours : faites un test en appliquant une goutte au niveau du pli du coude. Si aucune réaction allergique n’est constatée après 24h, appliquer le mélange. Arrêter l'utilisation du produit en cas de sensation d'inconfort. 

Certaines huiles essentielles sont également photosensibilisantes et c’est un critère à bien vérifier avant de s’en appliquer sur la peau. La photosensibilisation désigne la réaction de la peau à la lumière du soleil, plus précisément aux rayons UV, après une prise de médicaments ou après une application de substances végétales sur la peau. L'ensemble des huiles essentielles contenant la molécule de furocoumarine sont photosensibilisantes. C'est pourquoi il faut éviter toute exposition au soleil dans les 8h qui suivent l'application de l'huile essentielle, car cela peut entraîner des réactions allergiques et causer un brunissement de la peau. 

Comment bien choisir son huile essentielle ?

Déjà, il y a un nombre de critère de qualité à vérifier avant d’acheter son flacon d’huile essentielle. Il faudra veiller à ce qu’il y ait: 

  • L’espèce botanique complète : le nom latin, le nom de 
genre ainsi que le nom d’espèce 
  • L’origine géographique (par exemple pour l’hélichryse italienne, celle qui est cultivé en corse a des qualités remarquables à l’inverse de l’hélichryse italienne d’Espagne (à vérifier pour l’Espagne)
  • Préférer une huile bio pour éviter qu’il n’y ait des traces de pesticides : certification Ecocert, label bio
  • Les labels HEBBD Huile Essentielle Biochimiquement et Botaniquement Définie et HECT - Huile Essentielle Chémotypée (c’est ce qui permet de démontrer que l’huile répond à sa bonne composition) 
  • Le chémotype c’est la spécificité biochimique de l’huile essentielle, c’est un peu comme sa carte d’identité. Les huiles essentielles, dites « chémotypées », ou HECT proviennent de laboratoires qui sont en mesure de déterminer la structure biochimique exacte de leurs produits. Ils sont en mesure de produire des certificats avec tous les composants de l’huile essentielle. Ces huiles sont particulièrement bien indiquées pour les usages thérapeutiques spécifiques, tandis que les huiles artisanales (identifiées uniquement par le nom de la plante) conviennent aux usages plus généraux et ne sont soumises à aucun contrôle officiels. À utiliser donc avec toutes les précautions d’usage. (Chez Medene, nous n’utilisons que des huiles chémotypées bien entendu).

Il y a des huiles essentielles à éviter, notamment celles qui sont déterminées, reconstituées, brûlées. Ce sont des huiles essentielles moins efficaces qui ne garantissent pas l’authenticité de la plante.