Huile essentielle et allaitement : est-ce sans danger ?

***START***

croco craquant

title: DECOUVREZ CROCO CRAQUANT
Composition d'huiles essentielles bio pour prendre soin de votre peau

color: white

link: https://medene.fr/collections/tous/products/l-huile-corps-croco-craquant-30ml

button: Je commande

***TEXT***

 

Les huiles essentielles ont de nombreuses vertus sur notre santé qu’elle soit physique ou mentale. L’huile essentielle existe sous différentes formes et est faite à base de produits assez diversifiés. Malgré les multiples avantages que présente ces huiles, certaines d’entre elles peuvent s’avérer dangereuses aussi bien pour des femmes allaitantes, que pour le bébé. Découvrez à travers ce billet les avis et conseils sur l’aromathérapie.

Huiles essentielles durant l’allaitement : les avantages

L’utilisation des huiles essentielles par les femmes enceintes ou les femmes allaitantes est due aux divers bienfaits de ces huiles. Le premier point positif est la stimulation et l’augmentation considérable de la production du lait. Pour une meilleure lactation, certaines huiles essentielles sont conseillées, car elles n’ont aucun effet négatif sur la santé de votre enfant.

En outre, avec juste quelques gouttes d'huile essentielle, les coliques de votre bébé pourront être apaisées très facilement. Elles sont également efficaces pour atténuer le stress dû aux changements chez la femme. Plusieurs autres avantages sont à tirer de l’utilisation de ces huiles essentielles, mais il est important de souligner que certaines sont autorisées tandis que d’autres ne le sont pas.

Les huiles essentielles autorisées aux femmes allaitantes

Pour les femmes en pleine grossesse, les huiles essentielles de fenouil et d’anis sont déconseillées, mais elles présentent plusieurs vertus pour celles qui allaitent leur bébé. L’huile de fenouil permet la stimulation et la montée du lait dans le sein de la femme. Par ailleurs, l’utilisation de l’huile essentielle de lavande est conseillée pour un usage sur des mamelons.

Elle présente des vertus anti-infectieuses qui permettent d’éviter de souffrir de crevasses. Son utilisation requiert le massage, mais aussi la dilution de deux gouttes d'huiles essentielles dans de l'huile vierge. Le produit obtenu sera appliqué sur la peau, en l'occurrence sur vos mamelons après avoir fait téter votre bébé.

Par ailleurs, vous pouvez utiliser la liste d’huile essentielle suivante pendant l’allaitement :

En outre, l’huile essentielle camomille romaine et l'huile essentielle de bois de rose ne sont autorisées qu’à raison d’un usage sous avis médical limité et contrôlé.

Les huiles essentielles interdites aux femmes allaitantes

Si certaines huiles sont particulièrement avantageuses pour l’allaitement d’un bébé, d’autres sont au contraire interdites en raison de leurs effets négatifs sur la santé de l'enfant. L’utilisation des huiles essentielles proscrites peut influer sur la santé de votre bébé. La liste d’huiles essentielles interdites est longue et non exhaustive. Pendant l'allaitement, les femmes doivent s’abstenir d’utiliser l’huile essentielle menthe poivrée, l’eucalyptus globuleux ou l’eucalyptus de menthe. L’huile essentielle de menthe poivrée est aussi proscrite pour les femmes enceintes et pour celles qui allaitent.

Les précautions à prendre pour une meilleure utilisation des huiles essentielles

Les huiles essentielles doivent être utilisées parcimonieusement et à bon escient. Pour éviter les effets secondaires dû à un mauvais suivi du mode d’emploi, il faut prendre certaines précautions. Il faut souligner que ces huiles sont utilisables soit par voie orale, cutanée, inhalation ou même par dispersion atmosphérique. Les femmes enceintes ou allaitantes doivent éviter de mettre les huiles directement dans la bouche au risque de se brûler la muqueuse. Ce qui est le plus conseillé, c'est d’absorber l’huile par le biais d’un support. Il peut s’agir d’une cuillerée de miel, d’un morceau de sucre ou d'une huile végétale alimentaire.

Vous pouvez aussi lire les précautions d'emploi indiquées sur la notice des produits. Quant aux huiles qu’on applique sur le corps, certaines irritent, brûlent la peau ou provoquent une photosensibilisation cutanée. Pour éviter ces effets secondaires, il est conseillé aux femmes enceintes ou allaitantes de procéder soit à une application locale (mettre l'huile sur un endroit précis) soit un massage (sur des zones du corps plus étendues) ou par un bain-douche (mélangé à un corps soluble).

Par voie respiratoire, les femmes qui allaitent peuvent passer par une technique d’inhalation sèche (mettre l’huile sur un mouchoir puis l’inhaler), l’inhalation humide (verser l'huile dans l'eau frémissante ensuite inhalée les vapeurs) ou par diffusion. L'usage des produits essentiels doit être appliqué sous avis ou prescription médicale. Par ailleurs, en cas d'allaitement, vous devez veiller à avoir une concentration de moins de 3% d’huiles essentielles dans vos produits.

Quels sont les dangers encourus par la maman et le bébé en cas d’utilisation d’huiles essentielles interdites ?

Lorsque vous faites un mauvais usage des huiles essentielles ou que vous utilisez des produits à base d’huiles interdites et non prescrites par un médecin, vous vous exposez à plusieurs dangers. Il peut s'agir de crises convulsives, de somnolence ou de perte d’équilibre. Ces produits peuvent affecter directement votre santé en vous causant des hallucinations, des allergies ou des brûlures. Les allergies sont notamment causées par des huiles faites suivant une recette contenant du citron.

Pour les femmes qui souffrent d'asthme, les huiles interdites et destinées à être inhalées peuvent causer des irritations de la gorge ou des intoxications. L'aromathérapie peut par ailleurs causer une dépression post-partum. Cette dernière apparait après l’accouchement et peut varier d’une femme à l’autre. Ses symptômes s'apparentent à celle d'une dépression nerveuse. Pour l'éviter, vous pouvez demander de l’aide autour de vous pour qu’on s’occupe de votre enfant pendant que vous prenez des forces.

Pour ne pas manquer de sommeil, les femmes doivent se reposer le plus possible pendant que leurs enfants dorment. Une autre solution est celle de la thérapie cognitive de gestion du stress, elle est recommandée pour éviter la dépression. Elle vous aide à avoir une bonne santé mentale en vous permettant de calmer vos ressentis, émotions et stress pour un allaitement serein. Vous pouvez aussi utiliser l'huile essentielle de lavande officinale ou fine qui se révèle être un produit efficace en aromathérapie.

Grâce à ses vertus apaisantes, sédatives, calmantes, l’huile essentielle de lavande évite aux femmes l’insomnie, l’irritabilité et le stress pendant l’allaitement. Pour un usage utile, mettez deux gouttes d'huile essentielle de lavande sur une zone donnée. Vous avez la possibilité de mettre 1 à 2 gouttes d'huile de lavande sur un mouchoir pour l’inhaler. Quant aux femmes qui souffrent d’insomnies, mettez 10 gouttes d’huile essentielle de lavande dans une cuillère de lait pour un bain.

Quelles huiles essentielles pour les femmes qui n’allaitent pas après accouchement ?

Plusieurs huiles sont mises sur le marché pour aider les femmes à avoir un corps presque neuf après l'accouchement. Le croco craquant est une huile essentielle créée par des trois femmes expertes en aromathérapie. C’est un produit prêt à l’emploi fait d’huile végétale et vendu dans un flacon attrayant. La première vertu de cette huile est sa capacité de nourrir et de protéger le corps des femmes. Elle prend soin de votre corps en réparant la peau sèche.

Pour une utilisation de l’huile de croco en flacon de 50 ml, le résultat est remarquable au bout de quatre mois. Pour les femmes qui souhaitent venir à bout de leur cellulite, l’huile de corps Daily detox est le mieux conseillé. Grâce à sa composition faite à base de produits végétaux, elle aide les femmes qui n’allaitent pas à se sentir mieux dans leur peau.

Je découvre